handi-duc

handi-duc

Les amis

Avant l'université

 

Avant le passage à l'université, je n'étais pas bien psychologiquement. J'avais toujours le moral à zéro et je pensais à mes copains d'enfance.

 

Au lycée, pourtant, je me suis fais quelques amis avec qui je trainais, partageais le déjeuner et même avec qui je manifestais contre le CPE à l'époque.

En y réfléchissant, je ne sais pas ce qu'ils me trouvaient de bien, car dans mon souvenir j'étais un peu désagréable.

Au fond de moi, c'était pour ne pas rester seul. Mais je ne savais pas comment échanger, profiter des moments que je partageais avec eux.

Aujourd'hui je me rend compte que j'ai souffert d'un manque d'expérience amicale lors des années précédentes.

Au primaire, impossible de suivre les copains partout et donc impossible de partager tout comme il se doit entre copains.

Au collège, solitude.

Donc au lycée, pas de base d'amitié. Comment profiter d'une amitié ? Grande question, énorme manque personnel.

Je pense qu'ils ne voulaient pas me laisser seul physiquement. Là encore, mon handicap me faisait ressentir tout ma différence.

 

Passage à l'université

 

Le passage à la fac a été le début d'une réelle amitié. Les années passés ensemble, on en a bien profité, et grâce à eux j'ai pu partagé de très bons moments.

Même si nous sommes éloignés les uns des autres par des centaines de km, nous nous revoyons régulièrement et gardons toujours le contact.

 

 Merci les amis.

 



08/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi