handi-duc

handi-duc

Iona, ma première perle

Iona - Avril 2012

Iona est une sublime brésilienne, 36 ans à ce moment, à Poitiers.

Brune et très féminine comme une escorte parisienne.

Cette femme possède un visage tout mignon et aussi une belle paire de seins, un atout qui me plaît bien...pulpeuse.

J'ai booké Iona pour 1 heure, et comme à mon habitude à l'hôtel.

Cette fois, j'espérais bien avoir le plaisir du feeling et du physique...

En la rencontrant, j'étais loin de m'imaginer sa beauté.

Ce qui me plaisait comparé à Claire, c'était ses dents blanches magnifiques, son visage très féminin et soigné, ses courbes parfaites (la chirurgie esthétique peut être) et son minou tout rasé (décrit dans son profil).

Un après-midi, je la contacte, et comme à mon habitude stressé, je me détends ici pour avoir une belle voix. Répondeur, je laisse un message. Le lendemain, Iona me rappelle. Sa voix est magnifiquement douce et d’un ton latin que j’adore. Je la complimente, elle rit. Elle me demande combien je veux passer de temps en sa compagne, je réponds 1h pour la première fois avec elle, qui trouve ça bien. Je lui dis à l’Ibis de mon habitude. Là elle est un peu réticente, c’est un quartier qu’elle fréquente, je comprends, mais je lui dis que j’y ai mon habitude. A cet instant, elle me demande si c’est parce que je ne peux pas me déplacer, je réponds que non. Quelques secondes après, elle accepte en l’ayant rassuré sur la discrétion de l’accueil de l’hôtel. C’est donc ok. Après avoir raccroché, je suis excité. Quatre jours à attendre et à ne penser qu’à elle.

 J’arrive dans la chambre 115 à 16h30. Oui je sais c'était vraiment trop tôt pour un rdv convenu 1h plus tard. A 17h30, Iona me rappelle et me dis qu’elle arrivera à 18h30. Encore attendre…

A 18h30, elle m’appelle, elle est dans le couloir, tout près de la chambre. Elle frappe, je souffle un bon coup, et lui ouvre. Je suis ravi ! Iona est en tailleur blanc pour le haut, et une jupe noire droite.

Niveau massages, c'était purement plaisant ! Positions andromaque et 69...

Du côté du social time, ce n'était pas vraiment un super feeling. Je la sentais vraiment sur la retenue. Dommage.

Mais, je l'ai rencontré et j'ai eu de la chance, car peu de temps après elle n'était plus joignable.

C'est un bon souvenir. Merci Iona



25/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi