handi-duc

handi-duc

Escort-girls, le début

Ma sexualité

 

J'ai besoin de séduire sans être rejeté directement à cause de ma différence physique.

J'ai aussi besoin de découvrir les plaisirs charnels et développer ma sexualité.

La société actuelle n'est pas faite pour séduire lorsqu'on est jeune en fauteuil : beauté de l'apparence physique en premier lieu.

On peut être beau physiquement en fauteuil, mais le fauteuil créera toujours une gène. Il n'y a qu'à voir la sublime Eve (dans l'émission "Dans la peau d'un handicapé"). Elle est sublime, souriante, mais les prétendants qu'elle rencontre ont tous le naturel dans leurs poches !

Je peux citer aussi les boites de nuits, difficile sans écraser quelques pieds, mais je le fais des fois quand même. Faut bien vivre ! Et draguer n'est pas facile dans ces lieux.

Le sport, ou pour dire en général, difficile de se mettre en avant sur les avantages musculaires.

MAIS ce que j'ai surtout c'est une sensibilité et une écoute !

 

Alors du coup, j'ai besoin d'être désiré (comme tous).

 

Il y a aussi le fait que je me consacre à mes études, bientôt finies. Et pourtant, c'est dans les études qu'on rencontre sa moitié en général. J'envie mes amis qui ont trouvé leurs copines.

 

 Début d'une sexualité 

 

Parti loin du domicile familial pour les études supérieures, j'ai pu enfin commencer à me découvrir intimement.

Je ne sais plus comment j'ai découvert le milieu des escort-girls. Mais avant de me lancer dans cette nouvelle aventure vénale, j'ai cherché à comprendre le fonctionnement, comparer les profils des filles et ainsi faire le choix de ma première expérience.

Les escortes se faisaient rares à Poitiers mais j'en ai connue 2 bien différentes.

Je les rencontrais à l'hôtel d'à côté. La chambre était donc à ma charge, et je n'y restais pas la nuit.

 

Choisir les services d'une escorte ce n'est pas le même tarif qu'une fille de rue.

La fille de rue offre une pipe pour 50 euros. Une escorte demande en général 4 fois plus.

Ce choix d'avoir un budget prévu pour ça est venu petit à petit, l'AAH aidant aussi.

Alors petit à petit je remplis mon enveloppe prévue à cet effet.

 

Une des caractéristique chez une escorte que je recherche c'est le partage et l'écoute.

Alors bien sûr, ceci n'est que vénal et intéressé, mais quelques fois c'est sincère.

Un RDV avec une escorte, c'est du sexe et du feeling, un moment social-time comme on dit.

 

Comme tous les mecs, le porno sur le net je connais. Et n'ayant jamais pratiqué avant la première fois, je me voyais dans mes rêves pouvoir être capable de faire les mêmes positions.

Mais la réalité revenue, la position la moins fatigante pour moi est Andromaque.

Position confortable pour moi, mais un peu fatigante pour la fille. Néanmoins j'y arrive parfois à y prendre beaucoup de plaisir.

 

Grâce aux escortes, je commence à me découvrir sexuellement : mes limites, ma fatigue, mon plaisir.

Mais jamais elles ne pourront remplacer mon besoin de petite amie pour une vraie affection.



12/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi