handi-duc

handi-duc

Sexualité


Sujet Tabou

Lorsqu'on parle des personnes en situation de handicap, on parle très facilement des difficultés d'accessibilité et de société.

Les sentiments font peu à peu leur apparition, mais la question de la sexualité est évitée.

Et pourtant je suis un homme comme les autres ! =)) Un homme qui a un accident, est aussi handicapé, et il reste désirable.

Le désir de sexualité...

 

J'ai la chance d'être autonome, d'avoir quitté le domicile familial.

Je peux donc vivre ma vie, avoir mes petits secrets.

Même si ce n'est plus un secret, quelques personnes de ma famille sont dans la confidence et aussi dans la compréhension d'un en particulier concernant ma sexualité.

 

 

 


08/03/2014
0 Poster un commentaire

Escort-girls, le début

Ma sexualité

 

J'ai besoin de séduire sans être rejeté directement à cause de ma différence physique.

J'ai aussi besoin de découvrir les plaisirs charnels et développer ma sexualité.

La société actuelle n'est pas faite pour séduire lorsqu'on est jeune en fauteuil : beauté de l'apparence physique en premier lieu.

On peut être beau physiquement en fauteuil, mais le fauteuil créera toujours une gène. Il n'y a qu'à voir la sublime Eve (dans l'émission "Dans la peau d'un handicapé"). Elle est sublime, souriante, mais les prétendants qu'elle rencontre ont tous le naturel dans leurs poches !

Je peux citer aussi les boites de nuits, difficile sans écraser quelques pieds, mais je le fais des fois quand même. Faut bien vivre ! Et draguer n'est pas facile dans ces lieux.

Le sport, ou pour dire en général, difficile de se mettre en avant sur les avantages musculaires.

MAIS ce que j'ai surtout c'est une sensibilité et une écoute !

 

Alors du coup, j'ai besoin d'être désiré (comme tous).

 

Il y a aussi le fait que je me consacre à mes études, bientôt finies. Et pourtant, c'est dans les études qu'on rencontre sa moitié en général. J'envie mes amis qui ont trouvé leurs copines.

 

 Début d'une sexualité 

 

Parti loin du domicile familial pour les études supérieures, j'ai pu enfin commencer à me découvrir intimement.

Je ne sais plus comment j'ai découvert le milieu des escort-girls. Mais avant de me lancer dans cette nouvelle aventure vénale, j'ai cherché à comprendre le fonctionnement, comparer les profils des filles et ainsi faire le choix de ma première expérience.

Les escortes se faisaient rares à Poitiers mais j'en ai connue 2 bien différentes.

Je les rencontrais à l'hôtel d'à côté. La chambre était donc à ma charge, et je n'y restais pas la nuit.

 

Choisir les services d'une escorte ce n'est pas le même tarif qu'une fille de rue.

La fille de rue offre une pipe pour 50 euros. Une escorte demande en général 4 fois plus.

Ce choix d'avoir un budget prévu pour ça est venu petit à petit, l'AAH aidant aussi.

Alors petit à petit je remplis mon enveloppe prévue à cet effet.

 

Une des caractéristique chez une escorte que je recherche c'est le partage et l'écoute.

Alors bien sûr, ceci n'est que vénal et intéressé, mais quelques fois c'est sincère.

Un RDV avec une escorte, c'est du sexe et du feeling, un moment social-time comme on dit.

 

Comme tous les mecs, le porno sur le net je connais. Et n'ayant jamais pratiqué avant la première fois, je me voyais dans mes rêves pouvoir être capable de faire les mêmes positions.

Mais la réalité revenue, la position la moins fatigante pour moi est Andromaque.

Position confortable pour moi, mais un peu fatigante pour la fille. Néanmoins j'y arrive parfois à y prendre beaucoup de plaisir.

 

Grâce aux escortes, je commence à me découvrir sexuellement : mes limites, ma fatigue, mon plaisir.

Mais jamais elles ne pourront remplacer mon besoin de petite amie pour une vraie affection.


12/03/2014
0 Poster un commentaire

Claire, première expérience

Juste avant Claire ...

 

Afin de choisir avec qui j'allais partager cette expérience, je consultais plusieurs sites d'annonces.

Mon premier critère physique était qu'elle ai de gros seins, bien pulpeuse.

Mon choix s'est arrêté sur une sublime fille black, brune aux longs cheveux soyeux et une belle poitrine.

J'ai pris son numéro. Quelques minutes de stress, à me demander ce que je vais dire, et surtout si je dis que je suis handicapé ou pas.

Allez hop c'est parti !

Elle décroche, je me présente vite fait, et précisant que je suis handicapé. Je lui demande si ça la dérange. Elle me répond que non. Bien. On fixe l'heure, et elle le lieu de rdv, un hôtel à l'autre bout de Poitiers.

J'arrive sur place et je la rappelle pour savoir le numéro de sa chambre. Mais elle ne décroche pas !

J'insiste 10 fois, et là enfin elle décroche ! Enervé, je demande des explications. Oui, j'ai pris exprès un tacos pour venir. La connasse elle me dit qu'elle est à Paris !

Du coup, je rentre chez moi.

A coup sûr, cette fille était bien dans sa chambre, mais lorsqu'elle m'a vu à pris peur.

Depuis, j'ignore les escortes blacks. Pas que je que je sois raciste, loin de là, mais leur appréhension plus grande je pense, du fait d’un état d’esprit différent pour la plupart des cas. Et je ne vais pas perdre mon temps.

 

Claire, acte 1 - Octobre 2010

 

J'ai donc cherché une escorte française.

A Poitiers, les escortes de qualité se font rare ( à part des étudiantes discrètes, des blacks à la gare et des filles de l'Est d'agences).

Iona et Claire sont les seules vraies escortes que j'ai rencontré à Poitiers.

Je vais commencer par Claire.

 

Annonce « Ange2012 ». Grande, presque la 40aine, rousse à cheveux longs (pas très soyeux), au début bof et pourquoi pas. 85B, petits mais réels au moins c’est sûr. Tatouage sur la jambe droite, grande rose type biker, sympathique, très personnel. Par heure, 170 en déplacement, acceptable, tant que c’est en dessous de la barre symbolique des 200 pour moi. Texte disant prestations simples et de qualité, hmm à découvrir, pas de détails, qui ne se prend pas la tête, mais pas pro.

Pas pro signifie escorte occasionnelle qui a une activité pro à côté. Eh oui, certaines escortes en font leur principale activité.

 

Je la contacte. Je laisse un message et elle me rappelle plus tard. Très sympathique, charmante, nous convenons d’un rdv à mon hôtel. Je ne lui annonce pas mon handi, suite au souvenir de la connasse de black. Rdv à 18h à l’Ibis. Après comparaison des hôtels, je choisis l’Ibis. Je vais faire une petite visite quelques jours avant pour voir la chambre adaptée. Bonne chambre.

Jour J, je me rends à l’Ibis 2h avant, pensant qu’elle pourrait arriver camper 1h avant pour s’assurer de me voir si je ne lui plaisais pas. Je rentre, je m’assois dans un siège au bar style j’attends quelqu’un. Je bouquine et stresse un peu, tout en distinguant une ou deux fois que le personnel me se demandait peut être ce que je faisais là, sans bagages.

 

18h, Claire m’appelle, me dit qu’elle aura un peu de retard, arrivera vers 19h. Pas de problème. Je l’attends calmement quoi que stressé. Elle arrive enfin, je dis « claire », elle s’approche et s’arrête surprise de voir qui j’étais. Elle s’assoit à côté de moi, naturellement. Je lui demande si ça ne lui pose pas de problème, elle me répond qu’évidemment non, je suis soulagé. Prévoyant, je paie à ce moment la chambre, en liquide, je donne un faux nom pour la réservation. Elle patiente. Nous partons enfin vers la chambre. Chambre non adaptée malheureusement, car non disponible. Du coup, petite, peu d’espace, lit encombrant, mais grande salle de bain. Moi très gêné, Claire, naturelle, pousse le lit pour que puisse rentrer me laver. Montrer que le niveau d’hygiène je l’ai. Je reviens dans la chambre, me déshabille. Elle me demande si j’ai besoin d’aide, par souci je pense. Non merci, d’un ton gêné aussi. Sur le lit, torse nu avec caleçon tout d’abord, Claire, avec son ensemble SG string noir motif fleurs, ne me plaît pas vraiment. Je lui demande de l’enlever. Quelle surprise de voir une paire de seins.

Je découvre les seins de Claire, petits mais bien en forme, naturels. Je découvre aussi son petit minou tout poilu. Dommage car je n'aime pas trop le naturel de ce côté bas, mais ses lèvres sont bien voyantes ce qui allume mon plaisir.

Le massage commence. Je masse ses seins, maladroitement sûrement, la 1ere fois normal. Elle m’embrasse (sa dentition un peu tachée, pourtant non fumeuse), mais je ne sens pas assez sa langue. Elle embrasse comme cela, ok. Ensuite, je lui demande de me montrer son minou. Je lèche, c’est bon. Je mets mes doigts, elle aime ça. Je sens bien l’intérieur à ce moment, encore meilleur. Elle se retourne, m’enfile une capote, et viens sur moi. Quel moment sensible ! J’adore ! Vas et viens sur moi, le lit bouge, elle tape sur moi avec ses fesses. Fermer les yeux, ne me convient pas. Je la regarde, son corps, ses seins, une pause, elle m’embrasse. Mes bras embrassent son corps. Je tiens une femme sur moi. Je tiens Claire sur moi. Reprise, elle se tourne, vas et viens énergiques, je contemple son dos, sa colonne magnifique. Stop, elle retire le préservatif, et commence à me sucer. Quel plaisir aussi de découvrir une sensation nouvelle. Elle me suce dix minutes, avec mouvements plus ou moins énergiques. Ensuite, elle revient sur moi. J’adore ce moment. Trois fois sur moi, de nombreux suçages, et à la fin, on discute, nus sur le lit. Ce moment est très intime. Je la caresse, caresse ses jambes, son tatouage. Bookée pour une heure, nous avons passé deux heures ensemble. Claire rallume son téléphone, se rhabille, remet son manteau. Elle m’embrasse une dernière fois, et part avant moi. Je me rhabille, ramasse mes affaires, me détend pour me rafraichir car la température est montée très haute. Je sors enfin, redonne rapidement la clé et sors de l’hôtel.

En y repensant, j'ai eu beaucoup de plaisir mais je n’ai pas eu d’orgasme, sûrement dû au stress de la première fois. C'était une première fois agréable et douce. Merci Claire.

 

Claire, acte 2 - Octobre 2011

 

Une année est passée et j'ai revu Claire, ce soir là pour une durée de 4 heures !

Même si elle n'est pas vraiment à mon goût physiquement, mais j'ai partagé avec elle des moments sincères et dont je me souviendrai.

Ce soir là, romantisme est mon maître mot.

Je prends la chambre à l’Ibis à 18h, j’aime bien arriver en avance. Même chambre. Je dispose la lingerie sur le lit que je lui avais acheté. Ensuite je passe aux bougies, 30 au total, parfumées à la fraise. Je me dis que si je les allume à l’avance, l’odeur et la flamme y seront encore plus tard. J’en mets au moins une dizaine sur le bureau, autour du cadeau, puis direction la salle de bain. Ici l’effet avec le miroir est magnifique ! Là aussi, le lavabo est envahi, ainsi que d’une rose. Je sors de la salle de bain, j’éteins la lumière, quel romantisme ! Maintenant, je consacre mes dernières bougies au lit, autour de la lingerie et sur la tablette du fond. La décoration est finie, je sors prendre un verre au bar en l’attendant.

Claire arrive enfin, je lui dis qu’elle peut aller poser ses affaires dans la chambre. Elle revient et me dit qu’elle n’a touchée à rien et qu’elle a beaucoup aimée. J’ai donc réussi ! Nous passons au dîner. A l’apéritif, ce qui m’a étonné c’est qu’elle à prit 2 verres, car avant elle me disait qu’elle ne boit qu’un verre en rdv. Pas de problème pour moi, elle sera plus détendue d’un côté. La discussion sur les accidents et les sujets liés à la voiture était un peu ennuyeuse. Je ne pris pas beaucoup la parole. Pendant ce temps, je pensais à la note et à après. La prochaine fois, je ne sais pas si je lui referai la même formule de rdv.

Dîner terminé, le moment attendu arriva enfin. Dommage car les bougies étaient finies. Lumière dans la salle de bain. Nous commençons par prendre une douche ensemble. Quel plaisir ! Installé dans la chaise, Claire me suce avec une telle intensité que mon plaisir augmente. French kiss par ci par là. A des moments, je la relève vers moi pour sentir son corps et ses seins contre le mien. Je la serre aussi avec mes jambes sur ses fesses. Elle suce encore et encore, elle aime ça et moi aussi. Douche finie, nous passons sur le lit, Claire et moi discutons des huiles et lubrifiants que j’ai apporté. Nous en choisissons une, la rose. Je lui en mets sur son clito, elle apprécie. J’insère ensuite mes doigts dans son vagin, j’essaie de lui faire plaisir. Elle me dit d’y aller tout droit, je le fais, et essaie avec un peu plus de vitesse, elle me dit stop. Je recommence mais plus doucement cette fois. Ensuite, Claire me suce avant de monter sur moi. Moment avec beaucoup de vitesse cette fois ci. Elle est face à moi, je contemple son corps. Pause french kiss, puis on recommence, puis elle se tourne. Son cul est magnifique ! Elle va plus vite, c’est bon, mais ça bouge un peu trop pour moi. Ce qui me dérange, c’est quand elle revient, elle me tape, « clap, clap, clap ! ». Je prends son joli petit cul, je lui dis de rester sur moi et de bouger. Ma bite dans son vagin au plus profond, elle me sent bien, moi aussi, j’aime cela ! De face, on recommence, hmmm c’est bon ! On s’embrasse. Elle se retire, me suce langoureusement. Puis, elle essaie une autre huile sur elle, celle de massage. Elle vient sur moi, je la masse. Je masse son corps, ses petits seins, son ventre, sa chatte.

Minuit arrive, on jette les bougies.

4 heures de plaisir ...

Encore merci Claire !


25/07/2014
0 Poster un commentaire

Iona, ma première perle

Iona - Avril 2012

Iona est une sublime brésilienne, 36 ans à ce moment, à Poitiers.

Brune et très féminine comme une escorte parisienne.

Cette femme possède un visage tout mignon et aussi une belle paire de seins, un atout qui me plaît bien...pulpeuse.

J'ai booké Iona pour 1 heure, et comme à mon habitude à l'hôtel.

Cette fois, j'espérais bien avoir le plaisir du feeling et du physique...

En la rencontrant, j'étais loin de m'imaginer sa beauté.

Ce qui me plaisait comparé à Claire, c'était ses dents blanches magnifiques, son visage très féminin et soigné, ses courbes parfaites (la chirurgie esthétique peut être) et son minou tout rasé (décrit dans son profil).

Un après-midi, je la contacte, et comme à mon habitude stressé, je me détends ici pour avoir une belle voix. Répondeur, je laisse un message. Le lendemain, Iona me rappelle. Sa voix est magnifiquement douce et d’un ton latin que j’adore. Je la complimente, elle rit. Elle me demande combien je veux passer de temps en sa compagne, je réponds 1h pour la première fois avec elle, qui trouve ça bien. Je lui dis à l’Ibis de mon habitude. Là elle est un peu réticente, c’est un quartier qu’elle fréquente, je comprends, mais je lui dis que j’y ai mon habitude. A cet instant, elle me demande si c’est parce que je ne peux pas me déplacer, je réponds que non. Quelques secondes après, elle accepte en l’ayant rassuré sur la discrétion de l’accueil de l’hôtel. C’est donc ok. Après avoir raccroché, je suis excité. Quatre jours à attendre et à ne penser qu’à elle.

 J’arrive dans la chambre 115 à 16h30. Oui je sais c'était vraiment trop tôt pour un rdv convenu 1h plus tard. A 17h30, Iona me rappelle et me dis qu’elle arrivera à 18h30. Encore attendre…

A 18h30, elle m’appelle, elle est dans le couloir, tout près de la chambre. Elle frappe, je souffle un bon coup, et lui ouvre. Je suis ravi ! Iona est en tailleur blanc pour le haut, et une jupe noire droite.

Niveau massages, c'était purement plaisant ! Positions andromaque et 69...

Du côté du social time, ce n'était pas vraiment un super feeling. Je la sentais vraiment sur la retenue. Dommage.

Mais, je l'ai rencontré et j'ai eu de la chance, car peu de temps après elle n'était plus joignable.

C'est un bon souvenir. Merci Iona


25/07/2014
0 Poster un commentaire

Tinkaa

Tinkaa - Avril 2013

 

Comment dire...je suis aux Anges d'avoir fait la rencontre de notre chère et magnifique Tinkaa ! Direction le Nord de Nantes.

Je suis resté 3 heures avec cette sublime Polonaise. Pour cela, j'ai économiser beaucoup pour la 1e fois.

Tinkaa est sublime femme de 28 ans à ce moment. Brune, très grande, vraiment pulpeuse avec un visage de poupée magnifique et des yeux à tomber !

L’hôtel habituellement fréquenté par la belle est très épuré et très discret. Aucun dérangement à la réception.

Elle est très intelligente et cultivée et professionnelle (seule activité, sa vie réelle est ailleurs). J'ai pu auparavant le constater avec nos échanges par sms. Je recherchais donc une rencontre basée sur la richesse et l'élégance. Je me suis tout de suite senti bien avec elle. Elle sait mettre à l'aise son hôte !

Je le savais, 1 heure aurait été beaucoup trop court. J'ai donc choisis la formule longue. Tinkaa est une grande Dame, je me devais de prendre le temps avec elle.

La porte s'ouvre.

Evidemment je suis heureux ! Tinkaa possède un corps de Déesse. Lingerie magnifique, petite robe noire sexy, une chevelure brune de sirène (j'ai adoré les légers reflets rouge), maquillage sublime. Tinkaa, une femme parfaite ! Nous avons commencé par déguster le champagne. Echanges, plaisanterie, humour (en anglais) étaient au rdv. Ce moment fût pour moi unique !

La partie massages était très agréable et fort bien agréable. En 3h, nous avons eu le temps d'alterner massages et social time. Cela était très enrichissant et m'a procuré un plaisir nouveau.

Tinkaa en quelques mots : Sublime déesse, professionnelle, sérieuse, humour, parfaite...

...jusqu'à ce que je fasse la connaissance de BELLE CHANDON...

 


25/07/2014
2 Poster un commentaire